■ Organiser ses membres au tour de la question de la protection de l’environnement

■ Promouvoir l’éducation des populations, les enfants et  les jeunes en particulier

■ Assurer la diffusion des plans, stratégies et politiques nationaux et africains de développement auprès des différents acteurs

■Vulgariser et appuyer la mise en œuvre de conventions internationales notamment sur l’environnement et les droits fondamentaux des plus démunis ;

■Promouvoir  des actions  innovantes dans le domaine de l’agro écologie, de la protection de la nature et les secteurs sociaux.

■Valoriser davantage les acquis en matière d’agro écologie, notamment la gestion durable des terres, la conservation et l’amélioration communautaire des systèmes de sécurisation des semences paysanne, et surtout le besoin de rayonnement du programme en l’élargissant à d’autres communautés dans de nouvelles régions du pays.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *