Pays d’Afrique de l’Ouest sans accès à la mer, le Burkina Faso se trouve dans le Sahel, une zone de transition semi-aride entre le désert du Sahara au nord et les régions plus humides au sud. Le paysage légèrement vallonné d’une grande partie du pays est aussi un des milieux les plus durs de la planète. L’agriculture est très vulnérable à l’infertilité des sols, à la variation climatique, et aux sécheresses de courte et de longue durée. De plus, le pays ne dispose pas d’infrastructures adéquates.

USC Canada au Burkina Faso

Le programme Semences de la survie d’USC Canada vise à renforcer les systèmes d’approvisionnement en semences locales, à restaurer les sols dégradés, à appuyer les échanges de connaissances entre paysans et à promouvoir une agriculture durable basée sur la biodiversité, de manière à améliorer la sécurité alimentaire et à réduire la faim dans les communautés de petits paysans.

Des banques de semences communautaires mises sur pied dans 10 villages aideront les familles à disposer de semences malgré les mauvaises récoltes.

Dans la province de Soum, la programmation d’USC Canada renforce aussi les systèmes communautaires d’approvisionnement en semences par le stockage des semences à la ferme. Nous appuyons les jardins potagers, la conservation des sols et de l’eau et la réhabilitation environnementale. Les jardins potagers constituent une source supplémentaire d’aliments pour améliorer la nutrition familiale alors que les travaux de réhabilitation de la terre amendent les conditions de croissance.

La poursuite des investissements effectués dans ce sens a permis d’obtenir des progrès importants, mais il faut faire plus pour diversifier et adapter les cultures et les variétés de semences aux effets dévastateurs des changements climatiques.

L’APN Sahel a lancé un processus participatif pour la mise sur pied d’un réseau de banques de semences communautaires en se basant sur l’expérience du programme de la région voisine de Dounetza, Mali, qu’appuie USC Canada. De nouveaux groupes de femmes villageoises ont aussi été créés et renforcés grâce à des appuis financiers et matériels. Parmi les activités génératrices de revenus, on trouve l’horticulture commerciale, la production de cultures secondaires et la transformation de produits alimentaires pour la vente.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *