APN-Sahel a initié une visite d’échange des bénéficiaires du Programme SoS. Ainsi les paysans et paysannes des villages de Koulgorin, Toudouzougou, Toéce, et Saponé se sont rendus du 25 février au 3 mars 2019 sur plusieurs sites. C’était une occasion pour les bénéficiaires du Programme d’échanger des expériences mais aussi d’en recevoir.

Pendant une semaine les bénéficiaires du Programme SoS (Semences de la Survie) du Burkina Faso mis en œuvre par APN-Sahel rejoint par les bénéficiaires dudit Programme, venus du Mali à travers USC-Canada Mali ont enchainé les rencontres d’échange. L’objectif de cette activité était de contribuer à renforcer la résilience et l’autonomie des communautés paysannes des zones d’intervention du Programme SoS.

L’activité a débuté le 25 février 2019 avec des échanges en salle des participants des deux (2) pays ; le chronogramme de la mission a été ainsi déballé et discuté avec eux. Les participants ont également échangé avec des représentants de DIOBASS sur la recherche paysanne et les résultats de recherche.

Les bénéficiaires du Programme SoS visite un site maraicher à Titao

Sorties sur le terrain

  • Visite à Koala : la quarantaine de participants qui forment la mission, s’est rendu dans le village de Koala à 55 kg de Ouagadougou à la rencontre de l’association MANEGDBZANGA. Elle est partenaire de DIOBASS sur la recherche (biopesticides et cultures associées bio mis au point par la recherche paysanne). Les participants ont pu toucher du doigt des réalisations telles que le moulin utilisé par les femmes, le site maraicher, les produits biologiques de traitement des plantes et de la volaille. C’était la sortie du 1er
  • Visite à BIOPROTECT : au second jour le cap a été mis sur le village de SOALO à environ 50 kg de Ouagadougou. La mission a visité le centre agroécologique de BIOPROTECT. Les participants ont ainsi échangé avec les femmes du centre sur la production compostière, et sur les cultures du site maraicher. De retour à Ouagadougou la mission s’est rendue dans la boutique biologique de BIOPROTECT pour une séance d’échange.
  • Visite à Ouahigouya : la mission a ensuite déposé sa valise dans cette ville où plusieurs réalisations ont fait l’objet de visite : discussion avec la première coopérative du Burkina Faso, COOPERATIVE BOORE en règlementation avec l’OHADA ; visite du Centre de transformation des produits agricoles géré par des femmes du Groupement Naam, visite d’un micro-barrage et d’un Bouli, récupération de terres dégradées, production de maraîchère et de champ de pomme de terre à Titao.

La bénéficiaire du Programme SoS (à droite), s’informe sur la culture de l’ail.

Un des temps forts de la visite à Ouahigouya a été celle de la visite à la forêt du prix Nobel Alternatif 2018 Yacouba Sawadogo, surnommé « l’homme qui arrête le désert ». Là, les participants ont pu acquérir des conseils en techniques de zaï et de préservation de l’environnement. La forêt de 27 ha de Monsieur Sawadogo, résultat de 40 ans de zaï a émerveillé les bénéficiaires du Programme SoS. Par ailleurs, ils se sont engagés à reproduire la technique une fois de retour chez eux.

Visite de la forêt du prix Nobel Alternatif Yacouba Sawadodo

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *